PRESENTATION DES CANDIDATSLA CAMPAGNE ELECTORALE  
Présidentielle 2006 au Bénin
 
Contexte politique
 

Les candidats à la présidentielle de mars 2006 au Bénin

Le contexte politique

 

Mathieu Kérékou et Nicéphore Soglo
Mathieu Kérékou et Nicéphore Soglo : deux personnalités marquantes de la scène politique béninoise.
L'histoire du Bénin, ancienne colonie française, remonte au Royaume du Dahomey, fondé au XVIIème siècle. Le pays a accédé à l'indépendance le 1er août 1960, mais il a dû très vite faire face à une instabilité politique marquée. Des troubles sociaux et politiques entraînent le coup d'État militaire du colonel Soglo, le (28 octobre 1963). En janvier 1964, le pays revient à la gestion civile. Sourou Migan Apithy puis Justin Ahomadégbé assurent les fonctions de président, mais une nouvelle crise politique conduit les militaires à reprendre le pouvoir.

Le général Soglo préside alors un Comité de rénovation nationale qui entreprend d'assainir l'économie et les finances du pays, mais des grèves éclatent en 1967. Le gouvernement est renversé le 17 décembre par le commandant Maurice Kouandété qui met en place un comité révolutionnaire chargé de superviser l'action du gouvernement provisoire, de constituer une commission constitutionnelle et de contrôler les biens des anciens gouvernants.

La nouvelle Constitution, approuvée le 31 mars 1968, établit un régime de type présidentiel. Emile Derlin Zinsou devient président, mais il est renversé par un nouveau coup d'État qui le remplace par une direction militaire le 10 décembre 1968.

Un Conseil présidentiel composé des trois partis traditionnels est instauré le 7 mai 1970 ; il met en place une organisation qui doit permettre la cohabitation des trois chefs des partis traditionnels - Hubert Maga, Sourou Migan Apithy, et Justin Ahomadégbé.

La Révolution

Cet arrangement politique ne survivra pas au coup d'état militaire du 26 octobre 1972, dirigé par le commandant Mathieu Kérékou, l'actuel président.
A la tête d'un pouvoir marxiste-léniniste, Kérékou fait nationaliser plusieurs entreprises clé, et crée le PRPB (le Parti de la Révolution Populaire du Bénin, seule organisation politique du pays, jusqu'à la restauration de la démocratie pluraliste en 1990.)

Le Bénin organise son premier scrutin présidentiel de l'ère du renouveau démocratique en mars 1991, et le Général Kérékou passe le témoin à son premier ministre, Nicéphore Dieudonné Soglo.

Mathieu Kérékou retrouve son fauteuil présidentiel en 1996, après avoir battu Nicéphore Soglo. Le président Kérékou est réélu en 2001, à l'issue d'un scrutin très contesté.

Le Renouveau démocratique

L'un des points régulièrement portés à l'actif du président Kérékou est d'avoir réussi à garantir la stabilité du pays, dans une sous-région ouest-africaine en proie à une forte instabilité.

Pour sa part, le président Kérékou, surnommé « Le Caméléon » par ses compatriotes, avait depuis le mois d'août, à l'occasion d'un discours à la Nation, promis de rester fidèle à l'esprit et à la lettre de la constitution, en renonçant à la faire modifier.

« Si vous ne quittez pas le pouvoir, le pouvoir vous quittera », avait-il lancé, avant d'ajouter : « le Bénin est un pionnier de la démocratie en Afrique et le restera. Je ne vais pas mettre en péril cet acquis que j'ai contribué à bâtir. »
^^ Haut de Page << Retour à la Page d'AccueilForum