Skip to main contentAccess keys helpA-Z index
BBCAfrique.com
  • Aide
  • Version texte
Haoussa
Arabe
Grands Lacs
Afrique lusophone
Somali
Swahili
l'anglais
 
Dernière mise à jour: 18 Octobre, 2006 - Heure de publication 00:12 GMT
 
Envoyez le texte à un ami Version imprimable
Bush promulgue une nouvelle loi antiterroriste
 

 
 
George Bush entouré par ses collaborateurs, lors de la signature de la nouvelle loi
Selon George Bush, la nouvelle loi devrait permettre de sauver de nombreuses vies américaines
A Washington, George Bush a signé mardi soir une loi qui crée des tribunaux militaires spéciaux, en vue de juger certains des détenus de Guantanamo et d'autres inidividus capturés dans le cadre de "la guerre contre le terrorisme". La nouvelle loi, adoptée le mois dernier par le Congrès et entrée en vigueur par le fait de la signature présidentielle, gouverne aussi les méthodes d'interrogatoire des suspects de terrorisme.

George Bush affirme que la nouvelle loi sur les tribunaux militaires spéciaux et les interrogatoires de suspects de terrorisme est "l'un des outils les plus importants dans la guerre contre la terreur".

Cet avis n'est pas du tout partagé par les organisations américaines de défense des droits de l'Homme.

Critiques

L'une des plus anciennes d'entre elles, l'Union Américaine des Libertés Civiles, dénonce en effet la nouvelle loi comme "l'une des pires dans l'histoire des Etats-Unis".

Cette loi est la réponse du parti republicain de George Bush à la Cour Suprême qui, en juin, avait jugé contraire à la Constitution des Etats-Unis et aux Conventions de Genève un premier projet sur les interrogatoires et les procès de suspects de terrorisme.

La nouvelle loi élargit les droits des suspects devant les tribunaux militaires spéciaux par rapport au premier projet.

Mais les droits des inculpés demeurent très limités, ne serait-ce que parce que la nouvelle loi leur interdit l'accès a certains éléments de preuve retenus contre eux.

Par ailleurs, le nouveau texte interdit la torture lors des interrogatoires.

Mais il laisse aussi au chef de la Maison Blanche le soin de préciser les méthodes d'interrogatoire qui seront effectivement utilisées.

Le camp de détention de Guantanamo
Plusieurs centaines de personnes sont détenues à Guantanamo, pour "activités terroristes"
La loi autorise enfin la CIA à continuer à interroger et à garder des suspects de terrorisme dans ses fameuses prisons secrètes à travers le monde.

Prisons secrètes

La loi votée par le Congrès entrant en vigueur par la signature du président américain, la Maison Blanche estime qu'il faudra un à deux mois avant que des procès puissent démarrer devant les tribunaux militaires spéciaux.

L'Administration Bush envisage en particulier de juger Khalid Sheik Mohamed, l'homme considéré comme le cerveau des attentats du 11 septembre 2001, désormais détenu à Guantanamo, après avoir été interrogé dans des prisons secrètes de la CIA.

De son côté, le Pentagone indique qu'il a inculpé 10 suspects de terrorisme et s'apprête à en inculper 65 autres.

Les organisations de défense des droits de l'Homme sont déjà en contact avec certains des inculpés et certaines de ces organisations ont l'intention de mettre en cause la nouvelle loi, en tentant de saisir la Cour Suprême et d'amener la plus haute instance judiciaire des Etats-Unis à se prononcer à nouveau sur la question du traitement des suspects de terrorisme.

 
 
LIENS DANS CE SITE
Le sénat américain désavoue le president Bush
09 Septembre, 2006 | Informations
11 septembre : Les Américains se souviennent
11 Septembre, 2006 | Informations
11 septembre 2001: émotion à New York
11 Septembre, 2006 | Informations
A VOIR AUSSI
 
 
Envoyez le texte à un ami Version imprimable
 
  Notre équipe|Fréquences
 
BBC Copyright Logo
 
^^ Retour en haut de page
  Page d'accueil | Nos Dossiers | Forum | Météo
 
  BBC News >> | BBC Sport >> | BBC Weather >> | BBC World Service >> | BBC Languages >>
 
  Aide | Protection de vos données personnelles| Pour nous joindre