Skip to main contentAccess keys helpA-Z index
BBCAfrique.com
  • Aide
  • Version texte
Haoussa
Arabe
Grands Lacs
Afrique lusophone
Somali
Swahili
l'anglais
 
Dernière mise à jour: 16 Novembre, 2009 - Heure de publication 17:27 GMT
 
Envoyez le texte à un ami   Version imprimable
Un aperçu de l'histoire du changement climatique
 
Ce n'est qu'au cours du dernier quart de siècle que le changement climatique est devenu un sujet de débat presque quotidien. Mais c'est un phénomème qui intéresse les spécialistes depuis longtemps et son histoire est jalonnée de découvertes et d'inventions qui ont donné lieu à l'ère dite industrielle. Dans cet article, nous en explorons quelques dates clé.

1712: Le quincailler Britannique Thomas Newcomen invente la première machine à vapeur d'utilisation à grande échelle, ouvrant la voie à la Révolution Industrielle et la grande consommation du charbon.

1800: La population mondiale franchit le seuil du milliard d'habitants.

1824: Le physicien français Joseph Fourier est le premier à ébaucher une théorie sur "l'effet de serre", qu'il décrit comme existant naturellement dans notre Planète. Il explique que la température (de la Terre) peut s'augmenter par une interposition de l'atmosphère, parce que la chaleur en état de lumière rencontre moins de résistance à pénétrer l'air, tandis qu'en état non-lumineux (obscure) elle y pénétre plus facilement.

1861: Le physicien Irlandais, John Tyndall, démontre que l'eau qui s'évapore de même que certains gaz engendrent l'effet de serre. Il conclut que "cette vapeur aqueuse est une couverture plus nécessaire à la vie végétale de l'Angleterre que le vêtement l'est à l'homme". Plus d'un siècle plus tard, le physicien est honoré par une éminente organisation britannique sur le climat -- The Tyndall Centre -- qui s'est baptisée en souvenir du physicien.

1886: Karl Benz invente le "Motorwagen", souvent considéré comme le premier vrai automobile.

1896: Le chimiste Suédois, Svante Arrhenius parvient à la conclusion que la consommation à grande échelle du charbon, caractéristique de l'ère industrielle, conduira à une augmentation de l'effet de serre naturel. Ses projections sur la production d'effet de serre émanant de l'activité humaine sont, à quelques égards près, en adéquation avec les estimations modernes.

1900: Un autre suédois, Knut Angstrom, découvre que le CO2, même à de très faibles concentrations dans l'atmosphère, absorbe énormément des particules du spectre infra-rouge. Angstrom, sans en cerner la grande implication, démontre qu'un gaz traceur peut alerter sur la présence de l'effet de serre.

1927: Les émissions de carbone émanant de la combustion des énergies fossiles et des industries atteignent un milliard de tonnes par an.

1930: La population mondiale franchit le cap du deux milliards.

1938 : Se servant de données recueillies dans 147 stations météorologiques à travers le monde, l'ingénieur britannique Guy Callendar parvient à démontrer que les températures ont atteint des niveaux plus élevés qu'au siècle précédent. Il démontre aussi que les concentrations de CO2 ont augmenté au cours de la même période, concluant que ceci est à l'origine du réchauffement. Sa théorie, aussi connue sous l'appellation de "l'Effet Callendar", est largement constestée par les météorologues.

1955: Utilisant une nouvelle génération d'équipements, dont des ordinateurs, le chercheur américain Gilbert Plass, étude dans le détail l'absorption de l'infrarouge par divers types de gaz. Il en conclut qu'une augmentation, au double, des concentrations de carbone engendrera une hause des températures de 3 à 4%.

1957: L'océanographe Roger Revelle et le chimiste Hans Suess démontrent que l'eau de mer ne sera pas à même d'absorber toutes les quantités de CO2 rejetées dans l'atmosphère, comme beaucoup l'avaient supposé. A propos de cette découverte, Revelle écrit, "les êtres humains sont en train de mener une expérience géographique à grande échelle".

1958: Se servant d'équipements qu'il a lui même mis au point, Charles David (Dave) Keeling commence à évaluer systématiquement le CO2 atmosphérique à Mauna Loa à Hawaii et dans l'Antarctique. Au bout de quatre ans, le projet -- qui se poursuit aujourd'hui -- fournit la preuve sans équivoque que la concentration de CO2 dans l'atmosphère est en nette augmentation.

1960: La population de la planète franchit le seuil des trois milliards.

1965: Le panel d'un comité consultatif du président américain avertit que l'effet de serre est un problème "d'une grande préoccupation".

1972: Première conférence de l'ONU sur l'environnement à Stockholm. Le changement climatique est à peine à l'ordre du jour dominé par des questions sur la pollution chimique, les essais nucléaires et la pêche à la baleine. Le Programme des Nations Unis Pour l'Environnement est créé à l'issue de cette conférence.

1975: La population de la planète franchit le seuil des 4 milliards.

1975 : - Le chercheur américain Wallace Broecker fait entrer dans l'usage courant le terme de "réchauffement planétaire", à travers un essai scientifique.

1987 : La population mondiale franchit le cap des cinq milliards.

1987 : Le protocole de Montréal est signé, imposant des restrictions sur l'utilisation des produits chimiques dommageables pour la Couche d'Ozone. Ce protocole n'a pas été adopté pour combattre le changement climatique en tête, mais paradoxalement son impact sur les émissions de gaz à effet de serre a été plus grand que le protocole de Kyoto.

1988 : Le Groupe d'experts intergouvernemental sur le changement climatique (GIEC) voit le jour avec pour objectif de rassembler et d'évaluer les preuves sur le changement climatique.

1989: Le premier ministre britannique Margaret Thatcher -- titulaire d'un diplôme en chimie -- avertit dans un discours aux Nations Unies que "nous assistons à une vaste augmentation de la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Par conséquent, le changement dans l'avenir sera probablement plus fondamental et d'une plus grande portée que toute chose que nous avons connue jusque-là". Margaret Thatcher appelle alors à l'adoption d'un traité mondial sur le changement climatique.

1989: Les émissions de carbone émanant de la combustion des énergies fossiles et des installations industrielles atteignent 6 milliards de tonnes par an.

1990: - Le GIEC produit son premier rapport d'évaluation qui conclut que les températures ont augmenté de 0,3 à 0,6 au cours du siècle dernier; que les émissions causées par l'Homme en ajoute à la production naturelle de gaz à effet de serre; que le surplus d'effet de serre se traduirait en réchauffement.

1992: Lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro, les governments adoptent la Convention-Cadre des Nations Unies sur le changement climatique. L'objectif principal est "la stabilisation de la concentration d'effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêchera une dangereuse interférence anthropique avec le système climatique." Les pays développés s'engagent alors à ramener leurs niveaux d'émissions à ce qu'ils étaient dans les années 1990s.

1995: Le deuxième rapport d'évaluation du GIEC conclut que toutes les preuves concourent à souligner une "influence tangible de l'homme" sur le climat. Ce rapport est considéré comme la première thèse officielle qui souligne la responsabilité de l'Homme dans le changement climatique.

1997: Adoption du Protocole de Kyoto. Les pays développés signataires du protocole s'engagent à réduire de 5% en moyenne leurs émissions de gaz sur la période 2008-2012, avec des objectifs spécifiques pour certains pays. Le Sénat Américain déclare immédiatement qu'il ne ratifiera pas le traité.

1998: Une combinaison du phénomène El Nino et le réchauffement planétaire donne lieu à l'année la plus chaude de l'Histoire, de mémoire d'homme. La température moyenne de la planète enrégistre une hausse de 0,52 degrés, soit au dessus de la moyenne de référence entre 1961-1990.

1998 : Publication d'une courbe controversée - the "hockey stick" graph - sur l'évolution des températures. Le graphique indique que la hausse des températures de nos jours dans l'Hémisphère Nord est inhabituelle, en se référant aux 1000 dernières années. L'étude fera plus tard l'objet de deux enquêtes à l'initiative du Congrès Américain.

1999: La population mondiale franchit le cap des six millions.

2001 : Le président américain George W Bush retire les Etats Unis du Protocole de Kyoto.

2001: Le troisième rapport d'évaluation du GIEC apporte de nouvelles preuves solides que les émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines sont la principale cause du réchauffement survenu au cours de la seconde moitié du 20è siècle.

2005 : Le Protocole de Kyoto devient une loi internationale pour les pays qui l'ont signé et qui y sont toujours parties.

2005: Le premier ministre britannique Tony Blair fait du changement climatique une des priorités de sa présidence du G8 et de l'Union Européenne.

2006: Une étude dirigée par l'économiste britannique Nicolas Stern conclut que le changement climatique, si on n'y prend garde, pourrait être préjudiciable au PIB à hauteur de 20%, mais qu'en y apportant la réponse adéquate, l'impact ne sera que de 1%.

2006: Les émissions de carbone émanant de la combustion des énergies fossiles et des installations industrielles atteignent 8 milliards de tonnes par an.

2007: Le quatrième rapport d'évaluation du GIEC conclut qu'il est, à plus de 90% probable, que les émissions de gaz à effet de serre par l'Homme soit la cause du changement climatique que nous connaissons de nos jours.

2007: Le GIEC et l'ancien président américain Al Gore recoivent le Prix Nobel de Paix pour leurs "efforts en vue de promouvoir une meilleure connaissance sur le changement climatique engendré par l'activité de l'homme".

2007: Lors de négociations à Bali, les participants se sont mis d'accord sur la "feuille de route" dite de Bali pour travailler vers un nouveau traité global avant la fin de 2009.

2008: Un demi siècle après le début des observations à Mauna Loa, le projet Keeling montre que les concentrations de CO2 ont augmenté de 315 PPM (particules par million) à 380 PPM entre 1958 et 2008.

2008: Deux avant sa prise de fonction, le nouveau président des Etats Unis, Barack Obama promet de collaborer étroitement avec le reste du Monde sur le changement climatique.

2009: La Chine supplante les Etats-Unis pour devenir le pays qui émet le plus de gaz à effet de serre; toutefois les Etats-Unis demeurent bien en tête, sur la base de la pollution par tête d'habitant.

2009: Les représentants de 192 governments se reunissent à Copenhague pour la conférence de l'ONU sur le climat.

 
 
A VOIR AUSSI
 
 
Envoyez le texte à un ami   Version imprimable
 
  Notre équipe|Fréquences
 
BBC Copyright Logo
 
^^ Retour en haut de page
  Page d'accueil | Nos Dossiers | Forum | Météo
 
  BBC News >> | BBC Sport >> | BBC Weather >> | BBC World Service >> | BBC Languages >>
 
  Aide | Protection de vos données personnelles| Pour nous joindre