Skip to main contentAccess keys helpA-Z index
BBCAfrique.com
  • Aide
  • Version texte
Haoussa
Arabe
Grands Lacs
Afrique lusophone
Somali
Swahili
l'anglais
 
Dernière mise à jour: 14 Avril, 2006 - Heure de publication 16:17 GMT
 
Envoyez le texte à un ami Version imprimable
Tchad: Idriss Deby s'accroche au pouvoir
 
La position du président semble menacée
Idriss Deby va-t-il pouvoir rester en place après les élections?
Depuis quelques mois, la position du président tchadien Idriss Deby Itno n'a jamais semblé plus fragile. Les observateurs le décrivent comme étant "isolé", "effrayé", voire "fini". Mais malgré ces jugements pessimistes, Idriss Deby, s'accroche au pouvoir, qu'il occupe depuis 16 ans. Stephanie Hancock, de la BBC, explique comment.

Le Tchad est qualifié par certains de pays "ingouvernable". Comment Idriss Deby a-t-il donc fait pour se maintenir à la tête de l'état? Il y a à cela plusieurs réponses.

Et tout d'abord, sa formation: Idriss Deby est avant tout un militaire,
un soldat.

Formé à l'école des Officiers d'Active de N'Djamena, puis à l'Institut Aéronautique Amaury la Grange, en France, le président est un officier chevronné, qui n'a jamais oublié son passé militaire. A chaque fois que son régime a été menacé, il n'a pas tardé à paraître en public vêtu d'un treillis, pour bien rappeler ce détail.

L'édifice tremble

Rebelles du FUC
Les rebelles sont parvenus jusqu'à Njamena

Il a pris le pouvoir dans un coup d'état, chassant l'ancien président Hissène Habré. Il n'en était pas à sa première tentative. Cet homme auquel on prête une aptitude hors du commun pour les questions militaires avait déjà plus d'une fois préparé un putsch, avant de réussir en 1990.

Mais aujourd'hui, l'édifice construit avec tant de minutie semble trembler, et certains le disent sur le point de s'écrouler. Comment en est-on arrivé là?

Six ans après sa prise du pouvoir, Idriss Deby institue, pour la première fois dans l'histoire du Tchad, un système pluraliste, multipartite. Mais rapidement, son régime est accusé de corruption et de répression de ses adversaires.

Et ses adversaires l'accusent de favoriser les membres de son ethnie, les Zaghawas, en faisant passer leurs intérêts avant ceux du pays. Selon ses détracteurs, c'est là sa principale erreur.

Favoritisme

Les rebelles ont été repoussés de la capitale
Le calme est revenu à Njamena où l'armée patrouille

En effet, le Tchad compte plus d'une centaine de groupes ethniques différents, et les Zaghawas, qui habitent une région près de la frontière soudanaise, ne sont qu'une très petite minorité.

Malgré cela; Idriss Deby a nommé un nombre importants des membres de Zaghawas à des postes gouvernementaux, ou au sein des forces armées.

Autre défaut: le président passe pour être un homme têtu, qui souvent ne tient aucun compte des avis de ses conseillers. Mais aujourd'hui, la plupart des membres de son ethnie l'ont abandonné, comprenant -même si lui ne l'a pas compris- que sa stratégie a échoué.

Il a pris une troisième épouse, et a changé de nom. Il y a quelques semaines à peine, il a décidé de s'appeler Idriss Deby Itno, un nom typiquement Zaghawa. Certains observateurs estiment -non sans cynisme- qu'il a cherché par là à revenir en faveur.

Et puis, il y a la question de sa santé, un sujet qui fait l'objet de bien des spéculations. On sait qu'il souffre d'une maladie du foie, et il se rend régulièrement en France pour y subir des soins.

Une présidence condamnée?

Idrioss Deby compte bien rester au pouvoir
Certains observateurs pensent que le président craint pour son avenir

Ceux qui le connaissent sont formels: le président Deby, un homme coriace et que personne n'accuserait de lâcheté, a peur pour son avenir.

Pourtant, sa chute a déjà été annoncée plus d'une fois par le passé, et il a su se maintenir, envers et contre tout. Pourra-t-il le faire une fois de plus?

Rares sont les observateurs qui le pensent. Selon la plupart d'entre eux, ses jours de pouvoir sont comptés, et il ne restera pas en place au-delà des élections prévues pour dans quelques semaines.

Mais on peut dire, presque à coup sûr, que l'intéressé n'est pas du même avis...

 
 
LIENS EXTERIEURS
La BBC decline toute responsabilité pour le contenu de sites extérieurs
A VOIR AUSSI
 
 
Envoyez le texte à un ami Version imprimable
 
  Notre équipe|Fréquences
 
BBC Copyright Logo
 
^^ Retour en haut de page
  Page d'accueil | Nos Dossiers | Forum | Météo
 
  BBC News >> | BBC Sport >> | BBC Weather >> | BBC World Service >> | BBC Languages >>
 
  Aide | Protection de vos données personnelles| Pour nous joindre