Nigeria et Côte d’Ivoire dominent le sprint

  • 12 août 2014
Blessing Okagbare lors de sa victoire sur 200m aux Jeux du Commowealth 2014 à Glasgow
Blessing Okagbare lors de sa victoire sur 200m aux Jeux du Commowealth 2014 à Glasgow

Le sprint africain est largement dominé par les coureurs nigérians et ivoiriens, en témoigne les victoires de Blessing Okagbare et de Wilfried Koffi Hua sur 100m lundi aux championnats d’Afrique d’athlétisme à Marrakech.

C’est un peu comme si Wilfried Koffi Hua vengeait sa compatriote Murielle Ahouré, battue quelques minutes plus tôt par la Nigériane Blessing Okagbare.

Avec une course chronométrée en 10’05 secondes, le jeune Ivoirien de 26 ans est devenu lundi champion d’Afrique sur 100m. Une performance qui lui permet en plus du titre, d’établir un nouveau record national.

Cet étudiant en Finance (il commence son doctorat le mois prochain après un Master en Économie appliquée option Finance) représentera donc l’Afrique à l’occasion de la Coupe continentale d’athlétisme dans un mois, une fois encore à Marrakech, au Maroc.

Wilfried Koffi Hua a devancé deux Nigérians, Mark Jelks (10’07) et Monzavous Edwards (10’16). Ces deux coureurs ont la particularité d’avoir changé cette année de nationalité, alors qu’ils couraient jusqu’ici pour les États-Unis.

Murielle Ahouré lors des championnats du Monde en salle à Sopot, en Pologne le 9 mars 2014
Murielle Ahouré lors des Championnats du Monde en salle à Sopot, le 9 mars 2014

Courses au finish

Un quart d’heure plus tôt, le Nigeria et la Côte d’Ivoire tenaient déjà l’affiche à l’occasion du 100m féminin. Mais l’ordre fut exactement l’inverse avec une Nigériane en tête,

Blessing Okagbare (11secondes et record de la compétition) devant deux Ivoiriennes, Murielle Ahouré (11’03) et Marie-Josée Ta Lou Gonézié (11’20).

Tout juste couronnée aux Jeux du Commonwealth (doublé en or sur 100m-200m et une médaille d’argent sur le relais 4x100m, en plus d’un record sur 100m), Blessing Okagbare s’est imposé sur le fil face à sa plus grande rivale du continent.

Si l’Ivoirienne a fait la course en tête, la Nigériane est revenue dans les tous derniers mètres, pour la surprendre et laisser planer le doute dans les esprits, jusqu’à ce que le tableau d’affichage donne Blessing Okagbare vainqueur.

À noter que le 110m haies féminin très disputé s’est conclu sur la victoire au finish de la Sud-Africaine Rikenette Steenkamp en 13’26 secondes. L’Ivoirienne Rosvitha Okou Bodjiho (13’26) et la Nigériane Nichole Denby (13’27) complètent le podium.

Lire plus