L’Atlético Madrid frappe un grand coup

  • 9 avril 2014
Les Colochoneros ont pris l'ascendant sur les Blaugranas.

L’Atlético Madrid a éliminé le FC Barcelone ce mercredi en quarts de finale de la Ligue des champions. Le Bayern Munich a disposé de Manchester United.

L’Atlético Madrid devient-il le nouveau grand d’Espagne ? Déjà leader de la Liga espagnole devant les mastodontes du FC Barcelone et du Real Madrid, le «deuxième» club de Madrid sort de l’ombre également sur la scène européenne.

Les 55 000 supporters de Vicente Calderon n’ont pas mis longtemps à s’enflammer, puisque Koké a ouvert la marque dès la 5e minute.

Ce but a déchainé les Colchoneros. Sept minutes plus tard, David Villa, l’ancien blaugrana, a vu sa reprise de volée heurter la barre transversale de Pinto.

L'international Espagnol, seul titulaire en point en l'absence de l'attaquant vedette Diego Costa blessé, a vu une autre de ses frappes trouver la même issue à la 19e.

Le FC Barcelone de Messi et Neymar n’a pas démérité, se procurant beaucoup d’occasion. Mais c’est bien l’Atlético Madrid qui, pour la première fois depuis 1974, intègre le dernier carré de la plus prestigieuse compétition européenne.

Le Bayern trop fort pour United

Dans l’autre rencontre de la soirée de mercredi, le Bayern Munich a conforté les pronostics, malgré le récent regain de forme de Manchester United.

Le club bavarois, déjà mathématiquement champion d’Allemagne, pouvait se concentrer sur cet objectif: conserver le titre de champion d’Europe acquis l’an passé au détriment du Borussia Dortmund.

Tout n’a pas été simple pour la formation de Pep Guardiola. Déjà bousculé à Old Trafford, le Bayern a concédé l’ouverture du score, l’œuvre de Patrice Evra à la 57e minute.

Mais c’est justement ce qui a lancé les Bavarois. Mandzukic a égalisé dans la foulée, suite au débordement et au centre de Franck Ribéry.

Une dizaine de minutes plus tard, sur un service d’Arjen Robben, c’est l’international allemand Thomas Müller qui a donné l’avantage à son équipe.

Le Néerlandais a ensuite inscrit, en solitaire, le 3e et dernier but de Munich, celui qui acte la qualification.

Quarts de finale retour

Mardi

Chelsea – Paris SG (1-3, 2-0), Chelsea qualifié

Borussia Dortmund – Real Madrid (0-3, 2-0), Real qualifié

Mercredi

Atlético Madrid – FC Barcelone (1-1, 1-0), Atlético qualifié

Bayern Munich – Manchester United (1-1, 3-1), Bayern qualifié