Al Ahly du Caire conserve la Super Coupe

  • 21 février 2014
Fakhredine Ben Youssef (à g.), battu mais buteur pour le CSS

Le vainqueur de la dernière Ligue des Champions a remporté sa sixième Super Coupe de la CAF face aux Tunisiens du Club Sportif Sfaxien (3 buts à 2).

Malgré le départ à la retraite de deux de ses pièces maîtresses, Mohamed Aboutreika et Mohamed Barakat à l’issue de la dernière Coupe du Monde des clubs, le National du Caire reste l’équipe dominante du continent africain.

Entre le National et le Club Sportif Sfaxien, cette affiche constituait la revanche de l’édition 2009 de la Super Coupe.

A l’époque, le National s’était imposé 2 buts à 1.

Cette fois, les joueurs du Caire, devant leur public, se sont heurtés à une forte résistance des champions de Tunisie.

Buteurs très tôt dans la partie par l’intermédiaire de Mohamed Gedo (23e), les hommes de Mohamed Youssef ont ensuite pensé tuer le match lorsqu’Amr Gamal a inscrit le but du 2-0, à la 53e.

Mais Ali Maaloul, l’international tunisien réduisait l’écart dix minutes plus tard suite à un penalty concédé par le vétéran égyptien Wael Gomaa.

Mais le National, vainqueur de sa deuxième Ligue des Champions d’affilée l’an passé a fait parler son expérience des grands rendez-vous.

Amr Gamal s’offrait un doublé en inscrivant le but du 3-1 (68e), auquel répondait Fakhredine Ben Youssef pour le CSS à la 78e minute (3-2).

Insuffisant pour empêcher le National de décrocher sa sixième Super Coupe d’Afrique après celles de 2002, 2006, 2007, 2009 et 2013.