Mourinho: l’homme “heureux”

  • 10 juin 2013

José Mourinho, le nouvel entraineur de Chelsea, a exprimé son bonheur d'être de retour au club londonien.

Le Portugais a assuré qu’il n'était plus “l’homme spécial” (“the Special One”) comme il l’avait déclaré à son arrivé pour la première fois à Chelsea il y a 9 ans, mais l’”homme heureux” (“the Happy One”).

"Je suis le Happy One. Le temps passe vite. On dirait que c'était il y a quelques jours mais c'était en fait il y a neuf ans que j'ai entraîné ici pour la première fois et depuis beaucoup de choses se sont produites dans ma vie professionnelle", a dit le Portugais lors de sa première conférence de presse à Stamford Bridge, devant quelque 250 journalistes.

"J'ai la même nature, je suis la même personne et j'ai le même coeur. J'ai les mêmes émotions dans ma passion pour le football et pour mon travail. Si je devais me décrire, je dirais que je suis très heureux parce que c'est la première fois que j'arrive dans un club que j'aime déjà", a-t-il ajouté.

Mourinho, 50 ans, avait entraîné une première fois les "Blues" de 2004 à 2007, les conduisant à deux titres de Premier League.

A son départ, la presse avait évoqué un différend avec le propriétaire Roman Abramovich, ce que Mourinho a de nouveau démenti lundi.

"C'est parce qu'il n'y a pas eu de rupture à ce moment-là que je suis de nouveau ici. S'il y avait eu de vrais problèmes, je ne serais pas là.”

Après Chelsea, Mourinho avait passé deux ans à l'Inter et trois à Madrid.

José Mourinho a brievement fremi dans sa conférence de presse quand les journalistes lui ont demandé de réagir aux déclarations d’Andrés Iniesta, le milieu de Barcelone, qui a estimé que Mourinho “a nui au football espagnol, il lui a fait plus de mal que de bien, il l’a blessé”.

“J’ai nui au football espagnol en brisant la domination de Barcelone”, a répliqué ironiquement José Mourinho.