Le Burkina malgré tout

  • 7 février 2013
Une finale surprise entre le Nigeria et le Burkina Faso

Le Burkina Faso a décroché la première finale de Coupe d’Afrique de son histoire en venant à bout du Ghana aux tirs au but (1-1 a.p., 3-2 t.a.b.), mercredi à Nelspruit.

Les Etalons du Burkina Faso pouvaient difficilement bouder leur plaisir mercredi soir après la demi-finale remportée contre les Blacks stars du Ghana.

Cette victoire a mis du temps à se dessiner.

Les deux équipes ont du recourir à la séance des tirs aux buts après les prolongations qui les ont vues se séparer sur le score de 1 but partout.

Les Ghanéens avaient été les premiers à trouver la faille grâce à un but intervenu dès la 12e mn sur penalty, le buteur Wakaso en profitait pour marquer son penalty.

Peu ébranlés, les Etalons vont multiplier les tentatives pour revenir au score.

Le but qui va rééquilibrer les choses à la 60e minute portera là l’estampille d’Aristide Bance qui manquera plus tard l’occasion d’envoyer ses coéquipiers en finale.

Ce n’était que partie remise puisque la série des tirs aux buts va sourire aux Etalons qui l’emporteront 3/2.

La joie des Burkinabé d’avoir arraché cette première finale après de nombreuses années d’échec a été entachée par un arbitrage défavorable.

L’entraineur Paul Put a estimé que l’officiel de la rencontre avait visiblement pris fait et au cause pour le Ghana.

Selon, lui le Tunisien Jdidi Slim a pris des décisions scandaleuses, tel que l’expulsion de Jonathan Pitroipa.

Pour le Ghana c’est une nouvelle déception.

Il s’était déjà arête à ce stade de la compétition l’année dernière.

Le capitaine Gyan Asamoah qui a été l’illustration flagrante du manque de réussite de son équipe a reconnu la suprématie du Burkina sur cette rencontre.

“Nous étions là pour gagner, mais malheureusement la meilleure équipe s’est imposée.”

Les Blacks stars n’ont plus que la petite finale pour tenter de se consoler, ils la joueront contre les Maliens qui les avaient battus en 2012 au même stade.

Le Etalons affronteront dimanche pour la première finale de la CAN de leur histoire, le Nigeria, double vainqueur de l'épreuve (1980, 1994).