Centrafrique : 37 morts dans les combats

  • 6 août 2014
Les affrontements entre les combattants de l'ex rebellion Seleka et les forces françaises Sangaris ont eu lieu à Batangafo.

Les combats ont opposé les forces françaises aux combattants ex-seleka dans le nord de la République centrafricaine lundi.

Trente-sept personnes y ont perdu la vie dont vingt-neuf civiles et huit membres de l'ex-coalition seleka. Quatorze personnes seraient blessées dont neuf civils. Ces chiffres ont été donnés par le porte-parole de l'aile militaire, le capitaine Ibrahim Ahmat Nadjab.

Les affrontements entre les combattants de l'ex rebellion Seleka et les forces françaises de l'opération Sangaris ont eu lieu pendant plusieurs heures le lundi à Batan-Gafo, dans le Nord de la Centrafrique.

L'Etat-major de l'armée française de son côté assure qu'aucune victime n'a été enregistrée dans les troupes françaises, au cours de ces combats.

Les soldats français accusent les ex-seleka de les avoir violement attaqués. Un groupe de cent personnes auraient agi de manière coordonnée. Pour en venir à bout, les soldats français ont du faire usage de moyens aériens.

Le porte-parole de l'aile militaire a rejeté ces accusations : « On n'a pas tiré sur leurs positions et nous n'avions pas cette intention. Nous n'avons pas de problèmes avec les forces internationales », a déclaré le capitaine Ibrahim Ahmat Nadjab.

Un calme règne à présent à Batangafo.