Ebola: état d’urgence sanitaire

  • 31 juillet 2014
Le virus Ebola est apparu pour la première fois en 1976 au Soudan et en République démocratique du Congo. Yambuku (RDC) étant situé près de la rivière Ebola, a donné son nom de la maladie.

L'inquiétude grandit en Afrique de l'Ouest et même au-delà du territoire concernant la propagation de l'épidémie de la fièvre Ebola qui y sévit depuis le début de l'année.

Une série de mesures draconiennes ont été prises dans plusieurs pays pour enrayer cette pandémie.

Le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a décrété jeudi l’état d’urgence dans tout le pays.

Favorisant une approche « plus robuste », il a déclaré que les foyers de l'épidémie seraient mis en quarantaine et a demandé aux forces de sécurité de faire respecter les nouveaux réglements mis en place pour quelque 60 à 90 jours.

Dépistage à l'aéroport

Par ailleurs, les voyageurs dans les aéroports devront se laver les mains avec un désinfectant et leurs températures seront contrôlées, a déclaré le président dans un communiqué.

Parallèlement, l'Ethiopie a décidé de renforcer la surveillance dans tous ses ports d'entrée.

Un processus de dépistage de tout passager en provenance de l'Afrique de l'Ouest et du Kenya sera mis en place.

Le Kenya a annoncé des mesures similaires.

Sensibilisation sur la maladie

Dans un communiqué, la compagnie aérienne Ethiopian Airlines a déclaré que son personnel serait également sensibilisé sur la façon de traiter les cas suspects du virus.

De son côté, la Côte d’Ivoire a annoncé qu’elle s’inquiétait également de la propagation du virus qui touche ses voisins.

Mesures de préventions

Le pays a déployé des mesures de préventions.

Selon l'ONU, 729 personnes en Afrique de l'Ouest ont succombé au virus depuis février, dont 233 en Sierra Leone.

Cela inclut le docteur Cheikh Omar Khan, qui a dirigé la lutte contre la fièvre hémorragique de la Sierra Leone. Son enterrement a eu lieu jeudi.

Ebola se transmet par contact humain avec les fluides corporels d'une personne infectée.