Ebola : le Liberia ferme ses frontières

  • 28 juillet 2014

La plupart des passages frontaliers au Liberia sont fermés pour tenter de freiner la propagation du virus Ebola.

Des centres d'analyse seront installés dans les principaux points d'entrée ouverts tels que les aéroports, et les communautés touchées par l'épidémie pourraient être mises en quarantaine.

Par ailleurs, la plus grande compagnie aérienne nigériane, Arik Air, a suspendu tous ses vols vers le Libéria et la Sierra Leone après l'arrivée sur son territoire la semaine dernière d'un homme contaminé par la fièvre hémorragique. Ce dernier est mort peu après son arrivée à Lagos.

Selon la compagnie aérienne, cette décision a été prise par mesure de précaution pour lutter contre le virus qui a tué au moins 660 personnes en Afrique de l'Ouest cette année.

Le docteur Samuel Brisbane, un médecin américain réputé travaillant pour une ONG luttant contre la propagation de la fièvre a également été contaminé. L'information a été confirmée par les autorités sanitaires du Liberia.

La Présidente Ellen Johnson Sirleaf a exhorté la population à coopérer avec les travailleurs de la santé sur la sensibilisation du virus.

Par ailleurs, l'OMS appelle les personnes présentant des symptômes à se soigner dès les premiers jours et à se rendre dans des centres sécurisés dès les premiers symptômes.