Egypte : 101 pro-Morsi condamnés

  • 13 juillet 2014
Des manifestants hostiles aux procès de masse en Egypte
Des manifestants hostiles aux procès de masse en Egypte

En Egypte, un tribunal a condamné dimanche 101 partisans de l’ex-président Mohamed Morsi à trois ans de prison pour des violences commises peu après l'éviction du chef d'Etat islamiste il y a un an.

Présentés par le parquet comme des "membres des Frères musulmans", ils comparaissaient pour des affrontements ayant fait 18 blessés en juillet 2013 à Damiette, dans le delta du Nil.

Dix-sept autres prévenus, tous des mineurs, ont été acquittés.

Par ailleurs, la Cour de cassation de l'Egypte a récemment acquitté Hicham Qandil, qui était Premier ministre de Mohamed Morsi. Qandil était condamné à un an de prison.

Depuis la destitution et l'arrestation de Mohamed Morsi par l’armée, le 3 juillet 2013, les autorités égyptiennes sont régulièrement accusées d'utiliser la justice comme un outil de répression.

La quasi-totalité des membres de la direction des Frères musulmans sont actuellement derrière les barreaux. Ils encourent la peine de mort dans des dizaines d'affaires.

Plus d'un millier de membres de la confrérie ont été tués, 15.000 arrêtés et des centaines condamnés à mort à l'issue de procès expéditifs de masse dénoncés par la communauté internationale.

Depuis fin 2013, les Frères musulmans sont considérés par les autorités égyptiennes comme une "organisation terroriste".