L'attaque contre la MINUAD condamnée

  • 25 mai 2014
Des membres de la MINUAD, la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour, en patrouille.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a condamné l'attaque qui a tué samedi un soldat rwandais de la MINUAD la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour et a blessé trois autres personnes.

Les 15 membres du Conseil ont demandé à l'unanimité au gouvernement soudanais de mener rapidement une enquête sur cet incident et d'en poursuivre les responsables en justice.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki- Moon a aussi dénoncé cette attaque et il a présenté ses condoléances au gouvernement rwandais.

La MINUAD a annoncé que les Casques bleus ont été attaqués au moment où ils tentaient une médiation dans un conflit tribal au Darfour, dans l'ouest du Soudan.

La Mission a indiqué dans un communiqué, que 4 casques bleus rwandais ont été blessés dans ces affrontements, et l'un d'eux a succombé à ses blessures tandis qu'un autre est dans un état critique.

C'est à Kebkabiya, à environ 140 km à l'ouest d'El-Facher, la capitale de l'Etat du Darfour-Nord que l'attaque s'est produite. La MINUAD est la cible d'attaques de plus en plus fréquentes. Elle a créée il y a six ans et compte 19.000 soldats et policiers. L'an dernier, 16 Casques bleus ont perdu la vie dans ces attaques.