Les Sud-Africains aux urnes mercredi

  • 6 mai 2014
Les Sud-Africains élisent leurs députés ce mercredi. Les parlementaires éliront ensuite le chef de l'Etat, le 21 mai.
Les Sud-Africains élisent leurs députés ce mercredi. Les parlementaires éliront ensuite le chef de l'Etat, le 21 mai.

L’Afrique du Sud va élire ses députés et ses assemblées provinciales ce mercredi.

Plus de 25 millions de votants sont attendus dans les bureaux de vote urnes pour choisir 400 députés qui, à leur tour, vont élire le prochain président sud-africain, le 21 mai.

Malgré une légère baisse de popularité, le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir du président sortant Jacob Zuma, reste favori.

Le parti du controversé Zuma, en poste depuis 2009, devrait obtenir au moins 60% des suffrages, selon les sondages.

L’Alliance démocratique (DA), un parti libéral dirigé par Helen Zille, est crédité de 20% des voix par les sondages.

DA a fait de la lutte contre la corruption et de l’augmentation du nombre des emplois son cheval de bataille. Ses partisans proviennent majoritairement des communautés blanches, indiennes et métisses.

Un autre chef de parti, qui tente de se faire entendre, se nomme Julius Malema. Il représente le parti des Combattants pour la liberté économique (EFF).

D'après les sondages, il devrait obtenir 4 à 5% des voix. La reprise en main des terres exploitées par les blancs est l’un des principaux points de son programme. Il a aussi promis de lutter contre l'oppression de la majorité noire.

Selon des statistiques officielles, les blancs gagnent en moyenne six fois plus que les noirs. Moins de 7% des blancs sont au chômage, alors que ce phénomène touche 28% des noirs.

L'ANC est au pouvoir depuis 20 ans. Plusieurs améliorations sont à son actif.

Cependant, des inégalités manifestes subsistent. Et un fléau touche la population sud-africaine: un Sud-Africain sur huit est infecté par le VIH.

Avec une croissance moyenne de 3,3% durant ces 20 dernières années, l'Afrique du Sud est loin de son objectif de 6 à 7%.