Nigeria: plus de 100 filles enlevées à Borno

  • 15 avril 2014
Le groupe islamiste Boko Haram est soupçonné d'être responsable des enlèvements.

Plus de 100 filles élèves du secondaire auraient été enlevées au Nigéria dans l’Etat de Borno dans le Nord-Est du pays.

Le rapt a eu lieu après une attaque sur la localité de Chibok dans laquelle 100 maisons ont été brûlées d’après les résidents.

L’enlèvement s’est produit aux alentours de minuit hier dans une école secondaire de Chibok près de la frontière Camerounaise.

Environ 300 filles qui allaient passer leur examen final étaient au pensionnat.

Une des filles qui a réussi à s’échapper a dit à la BBC qu’elles dormaient lorsque des hommes armés soupçonnés d’être des membres de la secte Boko Haram ont fait irruption dans l’école.

Ils ont demandé à ce qu’on leur montre le magasin de l’établissement.

Ils ont ensuite emporté de la nourriture dans un camion et forcé des filles à grimper dans le véhicule.

Les autres filles ont été rassemblées dans deux autres camions et un bus.

Parmi les véhicules, l’un transportait de la nourriture et l’autre de l’essence.

La jeune fille qui a réussi à s’échapper raconte que le convoi est passé dans 3 villages puis le camion dans lequel elle se trouvait a eu un problème technique et a été forcé de ralentir.

Ce qui lui a donné l’opportunité avec environ 10 à 15 autres filles de sauter du camion et s’enfuir.

Les résidents de Chibok disent avoir entendu une double explosion suivi de tirs comme prélude à l’attaque.

La police de l’Etat de Borno a confirmé l’attaque mais dit enquêter sur les allégations concernant l’enlèvement des filles. Deux agents de sécurité auraient été tués.

Le groupe Boko Haram a déjà enlevé des femmes dans le passé.