Ebola: “Quelques patients guéris”

  • 10 avril 2014
S'il est détecté assez tôt le virus Ebola peut disparaître chez certaines personnes.

Au moins 7 personnes infectées par le virus Ebola en Guinée ont été guéries et autorisées à rentrer chez elles, d’après Médecins sans frontières (MSF).

Bien que le virus comporte un taux de mortalité très élevé, certains patients sont parvenus à le combattre assure MSF.

Il n’existe ni traitement ni vaccin contre Ebola, l’un des virus les plus mortels au monde.

Mais les personnes qui en sont infectées ont plus de chance de survivre si elles sont identifiées assez tôt et disposent d’un soutien médical.

« Lorsque le premier patient est parti du centre de traitement, j’étais très heureuse et cela a encouragé l’ensemble de l’équipe », se réjouit le Docteur Marie-Claire Lamah, qui travaille dans le centre de traitement d’Ebola de MSF, au centre de la capitale guinéenne, Conakry.

Le porte-parole de MSF Sam Taylor a déclaré que cela prouvait que les patients sont « en mesure de battre » l’infection.

« Quand vous les voyez et que vous pouvez tenir leurs mains et voir qu’ils vont parfaitement bien, cela améliore le moral de tout le monde et c’est une grande nouvelle pour les familles et les communautés que ces personnes rentrent chez elles », a-t-il déclaré.

Cela fait plus de deux moins que l’épidémie se propage depuis le Sud-Est de la Guinée.

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que davantage de nouveaux cas pourraient être détectés et qu’annihiler l’épidémie pourrait prendre des mois.

Jusqu’à présent, cette épidémie a tué les deux tiers de ceux qui ont été infectés, soit 101 personnes en Guinée et 10 au Liberia voisin.