Afrique du Sud: Zuma «doit rembourser les contribuables»

  • 19 mars 2014
Le président sud-africain Jacob Zuma aurait profité de soi-disant travaux de sécurité.

La mediatrice de la Republique en Afrique du Sud accuse son président Jacob Zuma d’avoir « bénéficié indûment » d’argent publique pour rénover sa résidence secondaire.

Les travaux effectués au domicile privé de Jacob Zuma, incluant une piscine, un amphithéâtre et un enclos pour le bétail, auraient coûté 16 millions d'euros aux contribuables.

Dans un rapport de 450 pages, le protecteur public Thuli Madonsela accuse son président de violer le code éthique sud-africain.

Elle a déclaré que Jacob Zuma, qui brigue une réélection en mai, devrait rembourser les sommes utilisées pour certaines de ces rénovations non nécessaires.

La rénovation de la résidence secondaire de Jacob Zuma à Nkandla, dans la province du KwaZulu-Natal, a tourné dans une controverse politique majeure en Afrique du Sud.

« Le président a tacitement accepté la mise en œuvre de toutes ces mesures dans sa résidence et a bénéficié indûment d’un énorme investissement de capitaux pour des installations non-sécuritaires à sa résidence privée », a dénoncé Thuli Madonsela, médiatrice sud-africaine dans son rapport.