Attaque contre l'armée au Caire

  • 13 mars 2014
Des membres des forces armées égyptiennes déployés dans les villes lors des dernières élections, au mois de janvier.

Ce matin des hommes armés et masqués ont ouvert le feu sur ce bus de l'armée à environ 7 heures, heure locale, selon l'armée.

Un officier subalterne a été tué et trois soldats ont été blessés dans cette attaque qui a été menée dans la capitale.

Dans un communiqué, l'armée a déjà attribué l'assaut à ceux qu'elle désigne comme "Le groupe terroriste des Frères musulmans".

Cette attaque va renforcer les inquiétudes dans le pays parce qu'il semble que les militants islamistes élargissent leur campagne de violence. Des centaines de policiers et de soldats ont été tués ces derniers mois.

Ces militants ciblent les membres des forces armées presque quotidiennement dans la stratégique péninsule du Sinaï. Ils ont montré leur force de frappe en attaquant d'importants postes de police au Caire et ailleurs.

Mais d'après des sources militaires, cette attaque est la première contre l'armée dans la capitale.

Il y a eu régulièrement des attaques contre l'armée depuis l'éviction du président islamiste Mohammed Morsi, en juillet dernier, mais jusqu'à présent, elles se limitaient à la Péninsule du Sinaï.

Depuis que Morsi, le premier président égyptien élu démocratiquement a été destitué le 3 juillet par l'armée, près de 1.400 manifestants pro-Morsi ont été tués et des milliers d'islamistes, en grande majorité des Frères musulmans ont été arrêtés et leurs dirigeants sont actuellement jugés pour divers chefs d'accusation.

Dans quelques jours, le chef de l'armée égyptienne, le maréchal Abdel Fattah el-Sissi qui a renversé le gouvernement des Frères musulmans devrait annoncer sa candidature à la prochaine élection présidentielle.