Tunisie: une nouvelle constitution adoptée

Le parlement Tunisien a adopté une nouvelle constitution - la première depuis le renversement du président Zine el- Abidine Ben Ali il ya trois ans.

L'Assemblée nationale constituante a adopté le texte par 200 voix sur 216.

Pendant ce temps, le Premier ministre désigné Mehdi Jomaa a annoncé qu'il a formé un nouveau gouvernement de transition.

Le cabinet se compose principalement d'indépendants et de technocrates, et devrait diriger le pays jusqu’aux prochaines élections, mais aucune date n'a été encore fixée.

«Consensus »

Après le vote dimanche, le drapeau tunisien a été déployé et les parlementaires ont célébré l'évènement en chantant l'hymne national.

"Cette constitution, sans être parfaite, est l'une de consensus, " a déclaré le président de l'Assemblée Mustapha Ben Jaafar, selon AP.

Le parlement a approuvé le texte le vendredi après que le parti au pouvoir Ennahda a accordé un certain nombre de concessions, y compris l'abandon des références à la loi islamique.

La nouvelle Constitution consacre un exécutif bicéphale et accorde une place réduite à l'islam. Elle introduit aussi pour la première fois dans le monde arabe un objectif de parité homme-femme dans les assemblées élues.

Ennahda, un parti islamiste modéré, a remporté les premières élections démocratiques après la gouvernement de Zine al - Abidine Ben Ali a été chassé du pouvoir en 2011.

Mais il a fait face à l'opposition farouche des groupes laïques, qui l’ont accusé d’être trop proche de groupes militants - une charge que le parti nie fermement.

Il a également été en incapable de mettre fin à une crise économique, un autre facteur qui a causé des manifestations générales.

La constitution nécessité que deux tiers des membres de l'assemblée vote en faveur. La prochaine étape est une cérémonie de signature.

Le meurtre de deux hommes politiques séculaire l’année dernière a provoqué une crise politique en Tunisie.

Plus tôt ce mois-ci, le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, a quitté ses fonctions et a été remplacé par Mehdi Jomaa , qui sera à la tête d'un gouvernement de transition , qui devrait être nommé dans les prochains jours .