Soudan du Sud : Tirs vers la présidence

  • 4 janvier 2014
D'intenses échanges de tirs ont été entendus le quartier présidentiel à Juba.

Les espoirs d'un accord de paix sont réduits à Addis Abeba et d'intenses échanges de tirs ont été entendus samedi dans le quartier présidentiel à Juba.

Washington appelle ses ressortissants à quitter le pays en raison de la détérioration de la situation. Un vol d'évacuation a été organisé. Dans un communiqué, l'ambassade américaine à Juba affirme : "Nous continuons à appeler les citoyens américains à quitter le pays. Un vol d'évacuation vers le pays voisin sûr le plus proche est organisé vendredi et les services consulaires à l'ambassade seront fermés à partir de samedi". Le texte précise que le département d'Etat a ordonné une nouvelle réduction du personnel de l'ambassade des Etats-Unis à Juba. "En raison de la détérioration de la situation en matière de sécurité, et par mesure de précaution, le département d'Etat a ordonné le départ de la plupart des fonctionnaires américains restant au Soudan du Sud".

Les Etats-Unis qui ont déjà organisé plusieurs vols d'évacuation de leurs ressortissants depuis le début, mi-décembre, des combats ont fait décoller deux avions militaires depuis Entebbe en Ouganda pour Juba. L'un de ces appareils a évacué une vingtaine de membres de l'ambassade vers ce pays voisin.

Au même moment, les Etats-Unis assurent qu'ils continuent de soutenir les efforts régionaux et internationaux visant à mettre fin à la violence. Sur le plan humanitaire, ils comptent débloquer 50 millions de dollars d'aide supplémentaire, portant l'aide américaine aux réfugiés et aux victimes des combats à 330 millions.