Afghanistan: maintien des troupes américaines

  • 21 novembre 2013
2 500 représentants de la société afghane sont réunis pour discuter du possible maintiens de forces américaines après 2014

La Loya Jirga, la grande assemblée, qui se tient jusqu'à dimanche s'est ouverte en présence du président afghan Hamid Karzaï.

Elle reunira près de 2 500 représentants des différentes couches de la société afghane.

Pendant ces quatre jours, les membres de la société civile, des chefs de tribus ou encore des parlementaires vont débattre du traité bilatéral de sécurité (BSA) qui a découlé des longues négociations entre les Etats-Unis et l'Afghanistan.

Cet accord définit les conditions d'un maintien des forces militaires américaines en Afghanistan au delà de 2014, après le départ des troupes de l'OTAN composées de 75 000 soldats.

A l'issue des pourparlers le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, avait annoncé qu'il s'était entendu avec le président afghan Hamid Karzaï sur les "termes" de ce traité.

De leur coté, les autorités afghanes ont publié un projet d'accord selon lequel les soldats américains qui resteraient en Afghanistan, ne pourront pas être jugés selon les lois afghanes et bénéficieraient donc de l'immunité de juridiction, un point sur lequel l'entente n'a pas été facile entre les deux pays.

A propos des troupes qui resteront en Afghanistan après 2014, le président Karzaï a avancé le chiffre de 15 000 soldats étrangers , des hommes qui pourraient aussi bien être américains que turcs.

Ils peuvent également venir d'autres pays de l'OTAN ou de pays musulmans.

Si le traité bilatéral de sécurité (BSA) est approuvé par la Loya Jirga, il sera transmis au Parlement, avant d'être promulgué par le président Karzaï.

L'accord permettra une plus grande coopération entre forces afghanes et américaines après le départ de l'OTAN, pour éviter une flambée de violences quand ce retrait sera effectué.