Bientôt un accord entre Kinshasa et le M23

  • 8 novembre 2013
Kinshasa annonce la signature prochaine d'un accord de paix.

La République démocratique du Congo signera lundi un accord de paix avec la rébellion du M23.

L’annonce a été faite par le ministre congolais des Affaires étrangères Raymond Tshibanda à l'agence de presse Reuters et confirmée par les autorités ougandaises.

Cette signature interviendra 5 jours après l’annonce du M23 qu’il renonçait à la lutte armée.

Selon Raymond Tshibanda, l’accord est important car il entérinera le désarmement et le cantonnement des rebelles.

Pour le gouvernement ougandais, l’accord détaillera comment chaque cas de combattant M23 sera traité.

Il y a ceux sont sous sanctions de l'ONU, ceux qui veulent être réintégrés dans l'armée et ceux qui veulent simplement rentrer chez eux.

Renforcé par sa victoire militaire, Kinshasa a jusqu'ici refusé toute amnistie pour quelque 80 dirigeants du M23 accusés de crimes de guerre.

Mais Kinshasa compte accorder l’amnistie aux rebelles qui prendront l'engagement de ne plus reprendre les armes contre le gouvernement.

Reste aussi à régler le cas Sultani Makenga. Le chef militaire du M23 s’est rendu aux autorités ougandaises, après avoir fui l’Est de la RDC.

Selon le ministre congolais des Affaires étrangères, “Monsieur Makenga doit répondre de ses crimes. Il n’y aura pas d’amnistie pour les crimes de guerres”.