Italie : volte-face de Berlusconi

  • 2 octobre 2013
M. Berlusconi
Une reculade qui pourrait affaiblir l'ancien Premier ministre

Le gouvernement italien d'Enrico Letta a largement remporté un vote de confiance au Sénat, après le volte-face de Silvio Berlusconi qui avait initialement cherché à le faire tomber.

A la surprise générale, l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi a brusquement fait marche arrière en renouvelant sa confiance au gouvernement de coalition.

"Nous avons décidé, non sans débats internes, de voter la confiance", a déclaré M. Berlusconi, disant avoir été convaincu par les engagements de M. Letta d'abaisser la fiscalité.

Pourtant, c'est à la demande de l'ancien premier ministre que cinq ministres de son camp du centre-droit avaient quitté le gouvernement, provoquant ainsi une crise politique samedi.

Le correspondant de la BBC à Rome, Alan Johnston, a indiqué que Berlusconi a été contraint d'opérer une reculade humiliante et pourrait même sortir affaibli sur le plan politique.

"L'Italie a besoin d'un gouvernement capable de produire des réformes structurelles et institutionnelles’’, a dit Berlusconi avant le vote crucial du Sénat.

De longues discussions avaient eu lieu toute la matinée, après un discours très ferme de M. Letta qui n’avait pas caché son inquiétude en cas de chute de son gouvernement.