Mali: échanges de tirs à Kidal

  • 30 septembre 2013
Des combattants du MNLA devant le Conseil régional de Kidal le 26 juin 2013

Des militaires maliens et des rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) se sont affrontés à Kidal.

Le MNLA a affirmé que trois de ses hommes avaient été blessés lors de ces échanges de tirs dimanche soir dans cette ville du nord-est du Mali qu'il contrôle en partie.

La rebellion touareg a accusé l'armée d'avoir ouvert le feu en premier, l'accusant d'"actes de provocation".

"Des soldats maliens ont délibérément ouvert le feu sur une unité mobile du MNLA alors que celle-ci circulait dans le centre de Kidal", a déclaré le porte-parole du MNLA, Moussa Ag Attaher, dans un communiqué.

"Cette flagrante agression a poussé le reste de l'unité à riposter. Suite à ce grave incident, d'autres échanges de tirs ont eu lieu", a ajouté M. Ag Attaher.

Du côté des forces maliennes, l'on affirme que des soldats tenant un checkpoint au centre de Kidal avaient été pris dans des échanges de tirs.

Les militaires ont été attaqués, ils ont riposté et pris le dessus sur les assaillants et contrôlaient leurs positions dimanche soir, dit-on à l'état major de l'armée. Deux soldats auraient été légèrement blessés.

Le MNLA a repris le contrôle de Kidal en février après la débacle des islamistes forcés de quitter les principales villes du nord du Mali sous la pression des troupes françaises et africaines.