BBC navigation

Guinée: législatives dans le calme

Dernière mise à jour: 28 septembre, 2013 - 19:41 GMT
Une électrice déposant son bulletin dans l'urne

Une électrice déposant son bulletin dans l'urne

Les Guinéens ont voté samedi dans le calme après les tensions des derniers jours pour les législatives à un tour, plusieurs fois reportées depuis l'élection du président Alhpa Condé en 2010.

Une grande mobilisation a été constatée tant à Conakry que dans les villes de l'intérieur.

A la mi-journée, la Céni, la commission électorale nationale indépendante, estimait la participation à 40 pour cent.

Des problèmes ont été signalés par endroits aussi bien dans la capitale qu'en province, notamment:

- l'absence d'encre indélébile

- des électeurs avaient du mal à trouver leur bureau de vote

- d'autres n'avaient pas reçu leur carte

- des listes d'émargement sont arrivés tardivement dans les bureaux de vote.

Cellou Dalein Diallo, le principal dirigeant de l'opposition, a dénoncé ces anomalies.

Il a aussi signalé qu'on avait retrouvé 500 cartes qui avaient été jetées.

Toutefois il s'est félicité de la grande mobilisation des Guinéens.

De son côté un porte-parole du RPG, qui soutient le président Condé, a estimé que "ce n'était pas des dysfonctionnements constatés dans une douzaine de bureaux de vote sur 1200 qui peuvent remettre en cause la sincérité" des législatives.

Mais l'opposition a mis en garde contre toute tentative de fraude.

"Toute la Guinée sera dans la rue si nous constatons que les résultats donnés ne sont pas conformes à la réalité", a averti Sidya Touré, l'un des leaders de l'opposition et ancien premier ministre.

Enfin la Céni, la commission électorale indépendante, a déclaré que l'élection avait été une grande réussite pour la démocratie en Guinée.

Près de 1.800 candidats - parmi une trentaine de listes - sont en lice pour 114 sièges à pourvoir.

Pendant plusieurs mois, le processus électoral a été grippé par un bras de fer entre pouvoir et opposition, qui réclamait des garanties de transparence des scrutins.

Les appels au calme et à l'apaisement s'étaient multipliés à l'approche du scrutin, qui se déroule sous la supervision de plus de 100 observateurs de l'Union européenne et de l'Union africaine.

Les résultats provisoires doivent être proclamés par la commission électorale dans les 72 heures suivant le scrutin.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.