Nouvelle audience pour Moubarak

Hosni Moubarak le 25 août quittant la prison
Hosni Moubarak le 25 août quittant la prison.

Le procès en appel de l'ancien dirigeant égyptien, Hosni Moubarak, a repris samedi au Caire. L'ex-chef de l'Etat encourt la peine de mort pour "complicité de meurtres" lors de la répression de manifestations populaires pour exiger son départ du pouvoir, en janvier-février 2011.

Le "raïs", au pouvoir pendant une trentaine d'annnée, actuellement assigné à résidence, est apparu dans le box grillagé des accusés assis dans un fauteuil roulant pour cette septième audience en appel, qui est retransmise en direct par la télévision d'Etat.

En première instance en juin 2012, le dictateur avait été condamné à la réclusion à perpétuité.

Il avait fait appel et la Cour de cassation avait ordonné un nouveau procès.

M. Moubarak, âgé de 85 ans et de santé précaire, a été placé en liberté conditionnelle dans les quatre affaires pour lesquelles il est poursuivi, dont ces homicides et des cas de corruption.

Il a quitté la prison le 22 août et est depuis assigné à résidence dans un hôpital militaire du Caire.

Il comparaît aux côtés de ses deux fils, poursuivis avec lui pour "corruption", de l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et de six responsables du régime.

Lors du soulèvement populaire du début 2011, en plein Printemps arabe, 850 personnes ont été tuées, notamment place Tahrir durant 18 jours de mobilisation émaillée de violences.