BBC navigation

Marikana, un an après

Dernière mise à jour: 16 août, 2013 - 12:58 GMT

Des milliers de Sud-Africains se sont rassemblés vendredi, à la mine de platine de Marikana, au Nord-Ouest de Johannesburg, pour rendre hommage aux employés grévistes fusillés par la police, l'année dernière.

" C'est un moment très douloureux. Il y a un an beaucoup de nos camarades sont morts et depuis nous n'avons pas vu de hausses de salaire. Nous avons l'impression que nos frères sont morts pour rien ", confie Christopher Duma, un mineur de 45 ans.

Des vagues de colère et de frustration ont été ressenties après qu'une commission d'enquête, censée passer au crible les indices, n'ait menée à aucune arrestation de policiers.

Cet incident, ayant eu lieu au milieu d'un important conflit salarial, a choqué l'Afrique du Sud et fortement terni la confiance en l'industrie de la mine.

De plus, après le traumatisme de ce massacre, comparable avec ceux de l'apartheid selon le quotidien sud africain The Star, les rivalités syndicales sont toujours aussi fortes dans la région.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.