BBC navigation

RDC : reprise des hostilités

Dernière mise à jour: 22 juillet, 2013 - 18:42 GMT
Des troupes congolaises

Les combats se déroulent à la périphérie de Goma

La trêve n’aura été que de courte durée.

Après une accalmie qui aura duré quatre jours, les deux parties ont visiblement renforcé leurs positions provoquant ainsi la reprise des hostilités.

Les affrontements se déroulent à environ 14 km du centre-ville.

Des témoins affirment que deux obus de mortiers sont tombés au nord de Mabanga, un autre sur Majengo, deux quartiers situés à l'intérieur de la ville de Goma.

L'armée affirme qu'elle contrôle la situation.

Aucune victime n'a été signalée jusque-là malgré la chute des obus de mortiers à l'intérieur de Goma.

Selon des officiels, plus de 200 combattants ont trouvé la mort lors des affrontements de la semaine dernière, mais ce bilan a été démenti par les rebelles.

La situation humanitaire est préoccupante.

Plus de 4200 personnes ont été forcées de quitter leurs villages pour se réfugier à Goma, où elles vivent maintenant dans les écoles et les églises.

Elles n'ont reçu aucune assistance humanitaire et l'ONU s'inquiète d'une possible épidémie de choléra.

Malgré les repercussions de ces hostilités, à Goma de nombreux habitants souhaitent que l'armée continue son opération contre les rebelles du M23.

La semaine dernière, des centaines de personnes ont protesté contre l'ONU et le gouvernement de Kinshasa.

Les manifestants pensaient que les autorités allaient dissuader les FARDC de se battre.

L'armée congolaise a déjà repoussé les rebelles et repris le contrôle des territoires qui étaient passés entre leurs mains.

Le porte-parole de l'armée congolaise affirme que les troupes gouvernementales maîtrisent la situation.

Les rebelles, eux, démentent.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.