Le président Omar el-Béchir au Nigeria

  • 14 juillet 2013
Le président Omar el-Béchir passant en revue la garde d'honner à son arrivée à Abuja.
Le président Omar el-Béchir passant en revue la garde d'honner à son arrivée à Abuja.

Le président du Soudan Omar el-Béchir est arrivé dimanche au Nigeria où il doit participer à un sommet de l'Union africaine en dépit de mandats d'arrêt émis en 2009 et 2010 contre lui par la Cour pénale internationale (CPI).

Il est inculpé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis au Darfour.

Le dirigeant soudanais a atterri en fin d'après-midi à Abuja, la capitale, à la veille de l'ouverture du sommet de l'Union africaine consacré aux maladies infectieuses (sida, tuberculose, paludisme).

Il a été accueilli par le ministre de la Police, Caleb Olubolade.

"Le Nigeria s'est distingué de manière honteuse en devenant le premier pays d'Afrique de l'ouest à accueillir le président soudanais qui fuit la CPI", a déclaré une responsable de Human Rights Watch (HRW), Elise Keppler.

L'ONG avait lancé un appel samedi demandant au Nigeria à empêcher le président Béchir d'assister au sommet d'Abuja ou de l'arrêter s'il s'y rendait.

Le Nigeria est signataire des Statuts de Rome portant sur la création de la Cour pénale internationale.

Légalement les Etats signataires sont obligés d'arrêter les suspects se trouvant sur son territoire et de les livrer à la Cour à la Haye aux Pays-Bas.

Le gouvernement nigérian "a violé ses obligations au titre du droit international", a déclaré Chino Obiagwu, président de l'ONG Coaliltion du Nigeria pour la CPI.

L'ONG menace de déposer un référé devant un tribunal pour obliger le gouvernement à arrêter el-Béchir conformément aux engagements internationaux de l'Etat nigérian.

Certains pays, comme le Tchad, Djibouti ou le Kenya ont autorisé des visites du président soudanais Omar el-Béchir, mais d'autres, comme le Botswana, l'Afrique du Sud ou l'Ouganda, ont fait en sorte que M. Béchir ne pose pas le pied sur leur territoire.

Le Bostwana avait dû renoncer à organiser un sommet de l'Union africaine.

Lire plus