Journée de mobilisation en Egypte

  • 7 juillet 2013
Une nouvelle journée de manifestations est attendue dimanche.
Une nouvelle journée de manifestations est attendue dimanche.

Alors que les tractations se poursuivent pour le poste de premier ministre, des manifestations des pro et anti-Morsi sont attendues dimanche.

Les anti-Morsi comptent se rassembler sur la place Tahrir, dans le centre, tandis que le camp de l'ancien président occupe déjà depuis plusieurs jours les abords de l'Université du Caire, dans le quartier de Guizeh et une grande place devant une mosquée de Nasr City, un faubourg de la capitale.

Dans le Nord-Sinaï, un mouvement jihadiste a affirmé qu'il répondrait "fermement" à l'armée, qu'il accuse d'avoir tiré sur des fidèles en prière.

Les islamistes, qui dénoncent un "coup d'Etat militaire" et l'instauration d'un "Etat policier" ont promis de rester dans les rues jusqu'au retour de Morsi, premier président élu démocratiquement du pays.

Le président américain Barack Obama a répété que les Etats-Unis ne soutenaient "aucun (...) groupe égyptien particulier" dans le pays plus que jamais divisé.

Morsi, accusé par ses détracteurs d'avoir cherché à accaparer le pouvoir pour les Frères musulmans, est détenu par l'armée, et le Guide suprême Mohamed Badie est sous le coup, avec huit autres chefs de la confrérie, d'une accusation d'"incitation au meurtre".

Dans cette affaire, le procureur général a ordonné dimanche 15 jours de détention "pour enquête" à l'encontre du numéro deux de la confrérie, Khairat al-Chater, et du leader salafiste Hazem Abou Ismaïl.