Prime américaine pour la tête de Shekau

  • 4 juin 2013
Le leader présumé de Boko Haram, Aboubacar Shekau, est recherché par les Américains
Le leader présumé de Boko Haram, Aboubacar Shekau, est recherché par les Américains

Les Etats-Unis ont annoncé avoir mis à prix la tête du leader de la secte nigériane Boko Haram pour 7 millions de dollars.

Aboubacar Shekau, dont le mouvement terrorise le nord du Nigéria depuis plus de deux ans, n'est pas le seul dont la tête est ainsi mise à prix.

Les Américains offrent la même récompense pour toute information pouvant aider à arrêter quatre autres chefs de groupes terroristes.

Parmi eux, l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, le chef d'Al Qaeda au Magreb islamic que le Tchad disait avoir abattu et Yahya Abou Al-Hammam, l'un des importants leaders d'Al Qaïda au Sahel.

La menace sécuritaire dans le Sahel accentuée ces derniers jours par les attaques au Niger pourraient expliquer cette initiative des Etats-Unis.

Ces derniers mois, Boko Haram a intensifié ses attaques contre les populations et les sites publics au Nigéria.

Al Qaeda au Magreb islamique et ses mouvements alliés sont réputés pour la guerre asymétrique qu'ils mènent dans le Sahel.

L'attaque sanglante suivie de la prise d'otage en janvier sur le site gazier d'Inamenas en Algérie est attribué au mouvement, de même que le double attentat le mois dernier au nord du Niger.

Les offres de prime américaines concernent aussi un certain Malik Abou Abdelkarim, commandant d'Aqmi, et Oumar Ould Hamahathe, porte-parole du MUJAO, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest.

Les récompenses américaines entrent dans le cadre d'un programme du Département d'Etat, appelé "récompenses pour la justice".

Il offre de l'argent à tout informateur qui permettraitt l'arrestation ou l'élimination d'individus qui constitueraient une menace pour les intérêts des Etats-Unis.