Egypte : démission d'un ministre

  • 21 avril 2013
Le ministre égyptien de la Justice, Ahmed Mekki, a présenté sa démission.
Le ministre égyptien de la Justice, Ahmed Mekki, a présenté sa démission.

Le ministre égyptien de la Justice, Ahmed Mekki, a présenté sa démission dimanche alors qu’un remaniement ministériel est attendu dans les prochains jours.

Il devait être remplacé durant ce changement selon les médias d’Etat.

Ahmed Mekki, un magistrat dissident et respecté sous le régime déchu de Hosni Moubarak, est aujourd'hui critiqué par l'opposition comme par les partisans du président égyptien.

Il avait déjà menacé de démissionner après l'adoption en novembre d'un décret dans lequel le président s'accordait des pouvoirs exceptionnels.

Le président égyptien, Mohamed Morsi a affirmé samedi sur Twitter qu'il allait procéder à un remaniement ministériel.

"Un remaniement ministériel et au niveau des gouverneurs (sera opéré), et les responsabilités seront confiées aux plus qualifiés", a-t-il indiqué sur Twitter.

Un haut responsable de la présidence aurait précisé que cette annonce serait faite dans les prochains jours.

L'opposition, qui réclame un gouvernement d'union nationale, a fait du limogeage du premier ministre Hicham Qandil une condition sine qua non pour participer aux législatives prévues à l'automne.