BBC navigation

RCA: vers une transition de 18 mois

Dernière mise à jour: 4 avril, 2013 - 05:40 GMT
Le président Tchadien, Idriss Deby

Le président Tchadien, Idriss Deby.

Les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale (CEEAC) ont recommandé mercredi, à l’issue d’un sommet extraordinaire à N’djamena au Tchad, la tenue d’une transition de 18 mois en Centrafrique.

L’actuel homme fort du pays avait indiqué que cette période s’étendra sur 3 ans.

Les chefs d’Etat ont aussi proposé la désignation d'un collège exécutif et d'un organe chargé en particulier d'élaborer une nouvelle constitution.

Le collège devra être élu par « les force vives de la nation » et aura à sa tête un président élu.

Le sommet a jugé « impossible de reconnaître un président autoproclamé » faisant ainsi allusion à Michel Djotodia, qui avec ses forces rebelles de la Séléka ont renversé, il y a plus de 10 jours, François Bozizé.

Les ministres des affaires étrangères de la CEEAC doivent se rendre ce jeudi à Bangui pour relancer les concertations en vue de l'application de cette feuille de route.

Le président tchadien Idriss Déby a par ailleurs démenti avoir soutenu les rebelles pour renverser François Bozizé.

L’ancien chef de l’Etat centrafricain a accusé, dans une interview accordée mardi à la BBC, le Tchad d’avoir aidé les forces de la Séléka.

Idriss Déby a également annoncé le retrait des forces sud-africaines, qui ont soutenu le président Bozizé, et dont la présence à Bangui est critiquée tant en Centrafrique qu’en Afrique du Sud.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.