Ghana: le président paie ses impôts

  • 2 avril 2013
John Mahama, le président ghanéen, au bureau d'impôts de son quartier, le 2 avril 2013.

Pour montrer l’exemple aux Ghanéens réfractaires, John Mahama a payé ses impôts.

Une scène inhabituelle aujourd'hui à Accra, la capitale ghanéenne: le président John Mahama s'est rendu en personne au bureau d'impôts de son quartier pour payer ses impôts.

Un geste symbolique, car la Constitution dispense le président de taxes.

John Mahama dit vouloir montrer l'exemple et encourager les Ghanéns réfractaires à payer leurs impots, dans un pays, où sur plus 250 mille imposables, seul un cinquième s'acquitte de ses devoirs.

Dès 6 heure ce mardi John Mahama avait posté sur sa page Facebook qu'”une matinée pluvieuse après Pâques, est pour lui l'occasion de se rendre au bureau du trésor public de Kinbu pour déposer ses déclarations de revenus“.

Les plus gros fraudeurs au Ghana sont des milliers de propriétaires miniers fictifs, des PME et étonnamment certains parlementaires qui par des noms d'emprunt, siègent à la tête de nombreux conseils d'administrations de société de vente d'eau et de générateurs électriques.

La fraude fiscale s'évalue à 4 milliards de cedis ghanéens, soit l'équivalent du budget des ministères de l'Education et de la Santé.