Des incidents à Gao et Kidal

  • 21 février 2013
L'armée  malienne aurait encerclé la mairie de Gao.
L'armée malienne aurait encerclé la mairie de Gao.

Un véhicule piégé a explosé près du camp où sont stationnés des militaires français et tchadiens à Kidal, faisant deux blessés, des civils. Selon l'AFP, le véhicule a explosé à 500 mètres du camp occupé par les soldats français et tchadiens. Les blessés ont été conduits à l'hôpital.

Les forces françaises ont repris dans la nuit du 29 au 30 janvier le contrôle de l'aéroport de Kidal, à 1.500 km au nord-est de Bamako, ancien bastion islamiste, où quelque 1.800 soldats tchadiens sont ensuite entrés pour sécuriser la ville.

Cependant, les soldats maliens ne sont toujours pas arrivés à Kidal. Le MNLA, un groupe armé touareg, avait déclaré qu'il ne voulait pas de la présence de l'armée malienne dans la région avant l'ouverture de discussions avec le gouvernement de Bamako.

Par ailleurs, à Gao, les troupes maliennes ont ouvert le feu sur la mairie pour tenter de déloger des militants islamistes qui s'y seraient infiltrés, selon l'agence Reuters.

Des coups de feu et des explosions ont été entendus dans la ville dans les premières heures de la matinée.

Les troupes françaises et maliennes tentent de sécuriser la ville depuis qu'elle a été reprise des mains des groupes armés le mois dernier.

Deux attentats-suicides y ont été commis.

600 kilogrammes d'explosifs et des composantes servant à la fabrication d'une bombe artisanale ont été découverts dans une maison à Gao.