BBC navigation

Tension à la frontière ivoiro - guinéenne

Dernière mise à jour: 21 février, 2013 - 05:04 GMT
alpha condé

Selon le gouvernement du président Condé, il n'y a aucun "différend territorial entre la Guinée et la Côte d'Ivoire".

Le gouvernement de la Côte d’Ivoire a annoncé, mercredi, la tenue d’une "réunion en urgence de la commission mixte ivoiro-guinéenne" pour examiner le litige frontalier qui oppose les deux pays.

C’est la première réaction officielle de Yamoussoukro à l’occupation d’une partie de son territoire par l’armée guinéenne, depuis le 25 janvier.

Situé en territoire ivoirien et à une quinzaine de km de la frontière, le village de Kpéaba est occupé par un contingent de l'armée guinéenne.

Selon le gouvernement ivoirien, cette occupation a provoqué des “incidents” avec les habitants.

Il s’agit, toutefois, d’un "litige bénin" qui sera "réglé de façon pacifique", a déclaré le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné.

"Nous sommes entrain de régler ce problème", a pour sa part déclaré à la BBC, le ministre ivoirien de la Défense, Paul Koffi Koffi.

Conakry a également réagi à cette situation par un communiqué rendu public mercredi.

Le ministère guinéen des Affaires étrangères annonce qu’une délégation officielle se rendra "prochainement" à Abidjan en vue d’examiner la question.

Le document affirme qu’il "ne saurait y avoir un quelconque différend territorial entre la Guinée et la Côte d'Ivoire".

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.