Manifestations au Caire

  • 1 février 2013
Les manifestants réclament des réformes politiques.
Les manifestants réclament des réformes politiques.

Des heurts ont éclaté vendredi entre forces de l'ordre et manifestants au Caire. Des milliers de manifestants sont sortis dans la rue au Caire, à Port Said et à Alexandrie pour protester contre la politique du président Mohamed Morsi.

Les violences ont éclaté dans la capitale égyptienne malgré l'annonce jeudi d'un engagement de toute la classe politique à empêcher la violence, après des affrontements qui ont fait 56 morts au moins en une semaine dans le pays.

Les protestataires ont jeté des pierres dans une avenue jouxtant la place Tahrir, non loin des ambassades des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

La police a fait usage de canons à eau et on tiré en l'air.

Deux manifestants blessés ont été évacués par ambulance, selon l'AFP.

La principale coalition de l'opposition, le Front du salut national qui a appelé aux manifestations de ce vendredi réclame la fin de la "monopolisation" du pouvoir par les Frères musulmans dont est issu Mohamed Morsi.

L’opposition réclame la mise en place d'un gouvernement de salut national, une révision de la Constitution ou encore le départ du procureur général nommé par le chef de l'Etat.

Les affrontements qui avaient débuté le 24 janvier au soir, à la veille du deuxième anniversaire du début du soulèvement populaire ayant entraîné la chute de Hosni Moubarak, ont été particulièrement meurtriers au Caire, ainsi que dans la région du canal de Suez où les heurts ont éclaté après le verdict rendu sur l'affaire des émeutes de Port Said il y a un an.