BBC navigation

Mali: l’avancée vers Gao

Dernière mise à jour: 25 janvier, 2013 - 14:33 GMT

Un convoi de l'armée française à Ségou au Mali le 24 janvier 2013.

Les soldats français et maliens ont poursuivi vendredi leurs avancée vers le nord-est du Mali, en reprenant le contrôle de la localité d’Hombori à 160 km de Gao, une des principales ville du nord aux mains des islamistes.

Ceux-ci ont riposté en dynamitant un pont stratégique près de la frontière nigérienne.

"Les militaires maliens et français sont à Hombori. Ils y assurent la sécurité. Il n'y a plus d'islamistes sur place", a déclaré vendredi à l'AFP un enseignant de la localité reprise.

"Nos troupes, soutenues par les forces françaises sont entrée dans Hombori hier sans combattre. Les islamistes avaient déjà quitté la ville”, a déclaré un officier malien à Reuters.

Une source malienne de sécurité a précisé à l’AFP que les soldats français et maliens allaient poursuivre leur progression vers Gao.

Gao et ses environs ont été la cible de frappes aériennes de l'armée française dès le début de son intervention le 11 janvier pour neutraliser les islamistes armés liés à Al-Qaïda.

Selon des responsables maliens, les raids aériens français ont visé jeudi des positions rebelles à Ansongo, à 95 km de Gao, sur la route qui mène vers le Niger voisin, où les troupes nigériennes et tchadiennes se préparent à joindre le combat.

Pont dynamité

Les militants islamistes ont riposté en dynamitant dans la nuit de jeudi à vendredi un pont stratégique, le pont de Tassiga, au sud d’Assongo, près de la frontière nigérienne, sur la route menant à Gao.

Tassiga, est une localité malienne, située à 60 kilomètres de la frontière nigérienne.

Deux mille soldats tchadiens et 500 nigériens sont en cours de déploiement au Niger, dans l'objectif d'ouvrir une nouvelle voie vers Gao.

3ème semaine

L'armée française est entrée vendredi dans la troisième semaine de son intervention au Mali.

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a affirmé qu'il n'y avait "pas de risque d'enlisement", ajoutant que "les objectifs" fixés par Paris dans ce pays étaient "atteints et respectés".

3.700 soldats français sont désormais déployé au Mali dans le cadre de l'opération Serval, dont 2.400 au sol.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a rendu visite vendredi à un centaine de soldats français dans la base de Miramas, dans le sud de la France, avant leur départ pour le Mali.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.