BBC navigation

Cameroun: Amnesty dénonce

Dernière mise à jour: 24 janvier, 2013 - 13:57 GMT

Cameroun: Amnesty international dénonce "les graves atteintes aux droits humains".

Amnesty International a condamné jeudi dans un rapport "les graves atteintes aux droits humains" au Cameroun.

L’ONG dénonce les exécutions illégales, les mauvaises conditions carcérales, le musellement d'opposants et journalistes, et les attaques contres les homosexuels.

“La situation est alarmante dans la mesure ou les autorités ne prennent pas de mesures concrètes pour mettre un terme à ces violations des droits humains”, a déclaré à la BBC Godfrey Byaruhanga, chercheur a Amnesty International pour l'Afrique centrale.

Le rapport poursuit: "Des délégués d'Amnesty International se sont rendus dans la prison de Nkondengui à Yaoundé et dans celle de New Bell à Douala. Au moment de leur dernière visite, en décembre 2012, ces deux prisons comptaient 7 000 détenus au total, pour une capacité de 1.500".

"Les détenus de Nkondengui ne mangent qu'un repas par jour et la malnutrition est extrêmement courante", souligne l’ONG.

Le rapport condamne également les attaques contre les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) dans un pays où les pratiques homosexuelles sont interdites et passibles de 5 ans de prison.

Décriées par les ONG, les Nations unies ou encore l'Union européenne, 14 condamnations pour homosexualité ont été prononcées au Cameroun en 2011.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.