RCA: Confusion autour des négociations

  • 4 janvier 2013
Le président François Bozizé
Les rebelles demandent le départ du pouvoir du président François Bozizé

Les rebelles centrafricains démentent avoir confirmé leur participation aux discussions de Libreville pour une sortie de crise.

Selon l'agence France Presse qui a cité une source proche des communautés des pays de l'Afrique centrale, une délégation de la coalition rebelle du Séléka, aurait confirmé qu'elle se rendrait dans la capitale gabonaise pour les négociations le 6 janvier prochain.

Leur chef Michel Djotodia et le porte-parole du Séléka, Eric Massi, auraient été annoncés.

Dans une interview a BBC Afrique, Eric Massi indique n’avoir pas été contacté avant d’ajouter que pour la rébellion, le seul sujet de négociation est de trouver des conditions de départ du président Bozizé.

En début de semaine, les rebelles ont mis fin à leur avancée vers Bangui, tandis que le commandant de la force régionale avait averti que tout attaque de Damara, dernier verrou situé à 75 km de la capitale, serait considérée comme une déclaration de guerre.