Kenya: nouvelles violences ethniques

Mwai Kihaki.
Le président kényan Mwai Kibaki ne briguera pas un nouveau mandat à la tête du Kenya.

Ces violences ethniques se sont produites lors de l'attaque d'un village de la région de la rivière Tana.

Des tueries similaires avaient coûté la vie à une centaine de personnes entre août et septembre.

Les assaillants armés de machettes ont incendié des maisons.

La Croix rouge kényane, qui a déployé une équipe sur place, indique que des femmes et des enfants figurent parmi les victimes.

Les violences entre les communautés qui se disputent des terres sont récurrentes dans cette région où les touristes se rendent de moins en moins en raison de l'insécurité ambiante.

Certains analystes voient des mobiles politiques derrière cette poussée de violences qui intervient quelques mois avant l'élection présidentielle de mars 2013.

Les élections présidentielle et législatives de 2007 avaient débouché sur des violences qui ont fait plus de 1.500 morts.