BBC navigation

Burkina Faso: des mutins condamnés

Dernière mise à jour: 29 novembre, 2012 - 16:23 GMT
Blaise Compaoré.

Blaise Compaoré, le président du Burkina-faso, avait reçu une délégation de l'armée lors de la mutinerie de 2011.

L'armée règle ses comptes avec les mutins, même si ces enfants terribles qui avaient ôté le sommeil à plus d'un gradé avaient été déjà sanctionnés.

En effet, plus de 500 militaires avaient été radiés des effectifs dès juillet 2011 et depuis lors, près de 350 d'entre eux incarcérés attendaient de passer en jugement.

Désormais, c'est fait pour 10 gendarmes qui servaient dans des brigades de la région du centre-est.

Les peines vont de 5 ans ferme pour le chef de file à 18-24 mois pour ses compagnons. Et 3 d'entre eux ont été acquittés.

Pour le commissaire de gouvernement, il faut retenir la valeur pédagogique de ce procès.

Le parquet militaire, qui avait requis jusqu'à 20 ans de prison pour le meneur et 15 pour 6 autres membres de la bande, estime que le verdict n'est pas très satisfaisant.

L'avocat du principal accusé indique toutefois que la peine infligée à son client est trop sévère.

Les dix gendarmes avaient été radiés de l'armée et cette sanction disciplinaire ne saurait être infléchie par le verdict.

Les deux voies, a indiqué le commissaire de gouvernement, sont parallèles.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.