Tempête politique au Sénégal

  • 12 novembre 2012
Karim Wade est convoqué jeudi à la gendarmerie pour s'expliquer sur l'origine de sa fortune.
Karim Wade est convoqué jeudi à la gendarmerie pour s'expliquer sur l'origine de sa fortune.

L'opposition sénégalaise a contre-attaqué lundi après la convocation de Karim Wade et d'autres dirigeants de l'ancien parti au pouvoir dans l'enquête sur l'enrichissement illicite.

Furieux, l'ancien président Abdoulaye Wade devrait rentrer à Dakar vendredi, écourtant son séjour en France.

Selon son avocat, Abdoulaye Wade pourrait porter plainte contre l'actuel président Macky Sall pour enrichissement illicite.

Le PDS, l'ancien parti au pouvoir, exige aussi la démission du Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye.

Ce dernier a reconnu avoir placé d'importantes sommes d'argent appartenant à Issène Habré, dans la BCEAO, une banque que dirigeait Abdoul Mbaye dans les années 90. Seon le porte-parole du PDS, Maitre Amadou Sall, Macky Sall a tout promis pendant la campagne et comme il n'arrive pas à tenir ses promesses, il essaie de faire de la diversion.

"Nous avons géré avec vertu, et lui même qui dit qu'il va gérer avec vertu n'est pas blanc comme neige," a déclaré Amadou Sall à la BBC.

Il faut dire comme, le Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye, tout comme les responsables du PDS, rejette les accusations de blanchiment d'argent.

N'empêche, a l'enquête visant les dirigeants de l'ancien parti au pouvoir va bon train.

Karim Wade, ancien ministre, est attendu lundi à Dakar.

Il est convoqué jeudi à la gendarmerie pour s'expliquer sur l'origine de sa fortune.