Nigeria: explosions à Maiduguri

  • 16 octobre 2012
Le centre de Maiduguri a été bouclé par l'armée.

L’armée nigériane a scellé les routes principales de la ville de Maiduguri, dans le nord du pays, après une série d’explosions et de fusillades durant la nuit.

Selon l’armée, le groupe islamiste Boko Haram a attaqué plusieurs positions de la ville utilisées par les militaires.

24 militants de Boko Harama ont été tués, selon un porte-parole de l’armée, qui a démenti le bilan d’au moins 10 morts, dont des soldats.

Une école primaire et une tour de télécommunications ont été incendiés.

Maiduguri est un des bastions de Boko Haram, qui lutte pour imposer la charia dans tout le Nigeria.

Selon des habitants de la ville, les troubles ont commencé lundi après-midi quand des assaillants ont attaqué un marché.

Les explosions ont commencé vers 18:00 heure locale.

Des résidents disent avoir entendu une quinzaine de déflagrations, dont la dernière a fait trembler toute la ville.

Les soldats ont alors totalement bouclé le centre de Maiduguri, empêchant certains habitants de rentrer chez eux.

Le mois dernier, le groupe Boko Haram avait attaqué des antennes de téléphonie mobile dans le nord du pays, accusant les opérateurs de télécom d'être complices des forces de sécurité qui surveillent les islamistes.

Au début du mois d’octobre, l’armée a abattu une trentaine de civils, selon des témoins, après un attentat sur une patrouille de l’armée à Maiduguri, un incident démenti par l’armée.