Cameroun: Edzoa en reprend pour 20 ans

  • 4 octobre 2012
Titus Edzoa en juillet 2012.

Titus Edzoa, ancien baron du régime camerounais, a été condamné jeudi à Yaoundé à une nouvelle peine de prison de 20 ans pour détournement de fonds.

Un des ses collaborateurs, le Français d'origine camerounaise Thierry Michel Atangana, qui réclame sa libération et l'intervention de l'Etat français, a écopé de la même peine.

Les deux hommes ont déjà purgé 15 ans de prison après une condamnation en 1997 pour des faits similaires.

La tribunal les a déclarés coupables de détournement en coaction de 1,1 milliard de francs CFA (1,7 million d'euros).

L’affaire Edzoa-Atangana a débuté en 1997 quand Titus Edzoa, ancien ministre, a annoncé son intention de se présenter contre Paul Biya à la présidentielle.

Il a ensuite été arrêté, puis accusé, avec Michel Thierry Atangan, de détournement de deniers publics , tentative de détournement et trafic d’influence.

Titus Edzoa a toujours déclaré qu'il était victime d'une "conspiration politique".

Léonard Ndem, l'avocat de Titus Edzoa a déclaré que "la décision de ce jour ne me surprend pas... Je commence à désespérer de l'arsenal juridique de notre pays et même de l'application de nos lois".

En 2011, Titus Edzoa, aujourd'hui âgé de 67 ans, avait écrit au président Paul Biya: "Quatorze ans de torture, Monsieur, ça suffit!", dénonçant "un embastillement dans des conditions inqualifiables".

L'avocat de l'Etat camerounais s'est refusé à toute déclaration.