BBC navigation

Afrique du Sud: 34 mineurs tués

Dernière mise à jour: 17 août, 2012 - 08:34 GMT

La police sud-africaine a ouvert le feu jeudi soir sur une foule de manifestant tuant 34 personnes. Les émeutes sont liées à des rivalités syndicales.

Le président sud-africain Jacob Zuma a également déploré ces violences.

Les incidents se sont déroulés dans la mine de platine de Marikana.

Le ministre sud-africain de la sécurité Nathi Mthetwa a confirmé que plus de 30 personnes ont été tuées lorsque la police a ouvert le feu sur une foule de plusieurs milliers de mineurs en grève.

Nathi Mthetwa a indiqué sur une station de radio de Johannesbourg que le nombre de victimes ne concernait que l'incident de jeudi.

Des milliers de mineurs s'étaient rassemblés devant la mine de Marikana, à environ une centaine de kilomètres au nord-ouest de Johannesburg.

Le rassemblement était organisé par le syndicat des mineurs et des travailleurs de la construction, un organisme rival de l'union nationle des mineurs, le principal syndicat des mineurs du pays.

D'après la police locale, la manifestation n'était pas autorisée.

Les mineurs en grève ont commencé la manifestation de manière festive, en chantant et dansant d'après des témoins.

Ensuite, des incidents ont éclaté, et la police a tenté de disperser la foule avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Les manifestants étaient armés de machettes et de bâtons. Puis une fusillade prolongée a éclatée d'après les témoins qui affirment que la police a tiré sur la foule. De nombreux corps étaient étendus sur le sol.

En Savoir Plus

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.