BBC navigation

Boko Haram prête à négocier

Dernière mise à jour: 6 juin, 2012 - 17:11 GMT
Boko Haram

La violence à Maiduguri dans le nord-est du Nigeria a déjà fait plusieurs centaines de morts.

Au Nigeria, de violents combats se déroulent entre les membres de la secte Boko Haram et l'armée nigériane à Maiduguri, dans le nord-est.

La violence dans cette partie du Nigeria a déjà fait plusieurs centaines de morts et la secte avait jusqu'ici rejetté la main tendue du président Goodluck Jonathan pour le dialogue.

Cheikh Dahiru Usman, a affirmé lors d'une conférence de presse à Bauchi au nord-est du pays que le dialogue entre le gouvernement fédéral et la secte islamiste Boko Haram, a commencé sous sa médiation.

Il ne s'agit pas encore d'une table ronde entre les deux parties mais le leader islamique mène sa médiation discrètement.

Le Gouvernement de l'état de Bauchi où est basé Cheikh Dahiru vient de constituer une commission qui devrait représenter le gouvernement fédéral.

Une information confirmée par une source proche du gouvernement de Bauchi.

Selon Cheikh Dahiru, Boko Haram a accepté un cessez-le feu de trois mois afin de lui permettre de poursuivre ses négociations.

Durant cette période, le gouvernement fédéral devrait cesser les arrestations contre les membres de la secte.

Mais la secte demande la publication dans les medias d'une lettre signée par le gouvernement fédéral sollicitant l’ouverture de négociations avec le mouvement.

Pendant ce temps sur le terrain, les déclarations du leader religieux ne semblent pas se confirmer.

Un porte-parole de l'armée nigériane a déclaré que les militants de Boko Haram, ont tenté de lancer des attaques contre leurs positions dans la ville de Maiduguri dans la nuit de mardi à mercredi.

L'armée a riposté et 16 membres de la secte ont été tués après plusieurs heures de combats.

Les résidents de quartier où se déroulaient les combats ont été contraints de fuir pour trouver refuge dans les autres quartiers mieux sécurisés de la ville.

Un officier supérieur de la police Nigériane à la retraite a été également tué à Kano dans une autre attaque par des hommes armes.

En 2009, le leader du mouvement Mohamed Yusuf avait été tué alors qu’il était détenu par la police.

Depuis Boko Haram est devenu plus violent et a étendu ses activités meurtrières dans d’autres localités du pays.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.