BBC navigation

Birmanie: élections historiques

Dernière mise à jour: 1 avril, 2012 - 11:37 GMT

La dirigeante de l'opposition Aung San Suu Kyi est assurée d'être élue au parlement.

La dirigeante de l'opposition Aung San Suu Kyi assurée d'être élue au parlement lors d'élections partielles, qui constituent un test pour la crédibilité du nouveau régime qui espère une levée des sanctions de la communauté internationale.

Ce sont les premières législatives à peu près libres en cinquante ans, mais déjà des fraudes ont été dénoncées.

La circonscription rurale de Kawhmu à deux heures de Rangoun, où se présentait la lauréate du prix Nobel de la paix, habituellement calme, a été envahie par la presse étrangère, les équipes de télévision et les services de sécurité birmans.

Considérée il y a encore deux ans comme l'ennemie publique numéro un par la junte alors au pouvoir, Suu Kyi est très largement favorite.

45 sièges sont à pourvoir, 37 à l'Assemblée, qui compte 440 sièges, et 6 à la chambre haute et deux dans des assemblées régionales.

Les candidats de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), espèrent bien profiter de la popularité d'Aung San Suu Kyi, qui a passé la plus grande partie des quinze dernières années en résidence surveillée.

La campagne électorale ne s'est pourtant pas déroulée sans problèmes.

Suu Kyi qui a eu des problèmes de santé, a accusé les partis rivaux de vandaliser les affiches du LND, de gonfler les listes électorales et d'intimidation dans certains cas.

Le gouvernement, des anciens militaires réformateurs arrivés au pouvoir il y a un an, tente de prouver que ses réformes sont sincères et peuvent justifier la levée des sanctions occidentales qui étranglent l'économie du pays.

Au terme d'un processus de transition sous contrôle de l'armée, cette nouvelle équipe a proposé à Suu Kyi d'intégrer l'échiquier politique officiel.

Selon les connaisseurs de la Birmanie, le gouvernement a intérêt à voir l'opposante charismatique triompher sous le regard de la communauté internationale.

Aung San Suu Kyi espère en légitimant le processus en cours pouvoir changer les choses de l'intérieur.

Après des années à dissimuler leur soutien, les partisans d'Aung San Suu Kyi devenue une icône de la résistance, laissent
depuis quelques semaines éclater leur joie, convaincus de sa victoire.

"La Birmanie entre dans une ère nouvelle et plus ouverte", a estimé l'envoyé spécial de l'ONU sur les droits de
l'Homme en Birmanie, Tomas Ojea Quintana.

Le Parti de la solidarité et du développement de l'Union (USDP), créé de toutes pièces par l'ancienne junte, avait evendiqué environ 80% des sièges en 2010.

Le scrutin avait été qualifié de mascarade par la communauté internationale.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.