Trêve : Israël pose des conditions

  • 10 août 2014
Netanyahu déclare que son pays ne négociera pas ce dimanche avec le Hamas, si ce dernier continue de lancer ses roquettes
Netanyahu déclare que son pays ne négociera pas ce dimanche avec le Hamas, si ce dernier continue de lancer ses roquettes

Israël déclare qu’il ne participera pas aux négociations en vue d’un cessez-le-feu durable à Gaza aussi longtemps que le Hamas continuera à lancer des roquettes dans son territoire.

Benjamin Netanyahu a exprimé cette position à quelques heures de l’ouverture de négociations prévues dimanche au Caire.

Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas, a déclaré que Netanyahu serait entièrement responsable de tout échec des négociations, si Israël n’y participe pas.

Les représentants de la Palestine ont menacé de ne pas prendre part aux discussions indirectes menées par l’intermédiaire de l’Egypte, en cas d’absence des Israéliens.

Les tirs de roquettes du Hamas et les bombardements aériens de l’armée israélienne ont repris vendredi, au terme d’un cessez-le-feu de trois jours.

Sami Abou Zouhri (devant), un porte-parole du Hamas
Sami Abou Zouhri (devant), un porte-parole du Hamas

Trois personnes, dont un adolescent et une femme, ont été tuées dimanche à Gaza, selon des sources hospitalières palestiniennes.

Les négociations indirectes pour un cessez-le-feu durable à Gaza devraient reprendre dimanche au Caire, la capitale égyptienne, où une délégation israélienne est attendue, a déclaré samedi soir un responsable palestinien.

L’opération "Bordure protectrice" déclenchée le 8 juillet par l’armée israélienne a fait près de 2 000 morts côté palestinien, la plupart des victimes étant des civils.

Soixante-quatre soldats et trois civils israéliens ont été tués. Israël dit mener cette opération en représailles à des tirs de roquettes lancés par le Hamas dans son territoire.